Une révolution en marche dans le football ?

Le 20 et le 23 février, il s’est passé deux faits rares dans le monde du football...

Un club de ligue 1 et un joueur francophone de premiere league ont officialisé leur travail avec un préparateur mental.

 

Wilfried Bony, qui vient de signer à Manchester City (en provenance de Swansea) et de gagner la CAN 2015, dit dans le Ouest France du 23/02 à propos de son préparateur mental : « J’avais besoin de me recentrer sur moi-même, de retrouver de la confiance. Il m’a fait travailler mes forces pour les optimiser. » Leur collaboration a commencé l’an dernier, alors qu’il était remplaçant dans le club gallois.

 

L’autre officialisation, provient du Stade Malherbe de Caen. Club dont je suis particulièrement l’actualité cette saison, puisque je travaille avec un des joueurs de l’effectif depuis septembre.

 Lanterne rouge à l’issue des matchs allers, le club caennais travaille depuis fin décembre avec un coach mental extérieur au staff. Là aussi, les joueurs (et le staff) sont contents de cette approche complémentaire dans leur recherche de performance. Dans l’Equipe du 20 février, l’un des joueurs de l’effectif dit : « A chaque fois qu’on le rencontre, ça débouche sur quelques chose de productif. Pendant ce stage, beaucoup de choses se sont dites, on est passé par la confrontation, mais ça a fait beaucoup de bien. Aujourd’hui on est dans une autre dynamique et c’est super convivial. »

 

Même si le résultat sportif ne doit pas être le seul indicateur, il est à noter que le club de Caen est passé de la 20ème  à la 12ème place du classement de ligue 1 et à la 1ère place sur les matchs retours.

Qu'est-ce que la performance ? P=p-i

En reprenant les travaux de Timothy Gallwey, il est possible de dire que la performance est égale au potentiel moins les interférences. Un joueur peut avoir un très grand potentiel si ses interférences internes sont grandes : stress, manque de confiance, croyances limitantes, … il ne sera pas en mesure d’exprimer tout son potentiel en compétition. D’où l’intérêt de ne pas laisser l’entrainement mental à la marge. Il est tout à fait possible de progresser mentalement. Un joueur peut améliorer sa concentration, sa détermination, sa confiance, sa gestion des situations critiques,… et ainsi être plus performant.


Même si les choses évoluent peu à peu, il est parfois étonnant de constater à quel point la préparation mentale a du mal à être intégrée, de manière spécifique, dans le football, y compris au niveau professionnel. Il y a pourtant eu dans ce sport une prise en compte plus « fine » de la performance. Alors qu’il y a quelques décennies le staff se composait… d’un entraineur, les clubs professionnels ont aujourd’hui plus de 10 personnes dans leur staff. Les compétences sont réparties autour des aspects technico-tactiques, physiques, médicaux, nutritionnels, audio-visuels,… L’aspect mental reste encore très souvent à la discrétion du joueur.

« Les exigences mentales sont de plus en plus fortes au plus haut niveau(…), l’intensité émotionnelle et les enjeux sont tels qu’il faut être de plus en plus costaud psychologiquement. »     G.Houiller, 2008


Le mental est souvent mis en avant au moment d’expliquer le dénouement d’une compétition mais très peu entraîné dans la semaine. On peut pourtant le faire progresser, tout comme son physique.

 

Souvent par manque d’information, il y a encore de la gêne à dire que l’on travaille avec un préparateur mental, ou simplement à envisager un tel travail. Comme le disait Teddy Riner lors de ses débuts de collaboration avec une préparatrice mentale il y a une dizaine d’années : «On va mettre tout de suite les choses au point : je ne suis pas fou ! »

 

Pour abonder (par principe, je n’aime pas contredire Teddy Riner), je peux dire que travailler spécifiquement le mental montre une approche intelligente et globale du métier de sportif professionnel, y compris donc dans le football. Ceux qui le conçoivent en son récompenser.

Nouveau programme

Les qualités Mentales du Footballeur pour performer

préparation mentale football, football, préparation mentale, raphael homat, mental, footballeur, performance, stress

 


Recevez votre Pack "Préparation Mentale"

Laissez-moi votre mail et je vous envoie :

- les 10 erreurs en préparation mentale que je vois le plus en coaching.

- Un test pour évaluer votre niveau de stress ou celui de vos proches.

- Mes 3 techniques préférées de relaxation.


Cet article vous a plu ? Merci de le partager !

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    Mister T. (mardi, 17 mars 2015 09:27)

    Bonjour,
    oui les choses avancent...mais lentement !

  • #2

    Raphaël (mardi, 17 mars 2015)

    Bonjour Mister T.,
    vous avez raison. Toutefois, la prise en compte de la préparation mentale dans le football semble s'accélérer ces derniers temps.

  • #3

    Stéphane (mardi, 06 octobre 2015 11:17)

    Bonjour,
    Mon fils est gardien de but dans un club breton, il joue en u17 nationale.
    Son entraîneur lui dit qu'il à tout pour réussir: technique, physique, gros potentiel, travailleur et respectueux...on lui en demande toujours plus mais il lui manque un declic pour exploser.il donne m'impression de ne pas prendre de plaisir tellement il travaille.avez vous des conseils? Merci

  • #4

    Raphaël (mardi, 06 octobre 2015 21:22)

    Bonjour Stéphane,
    merci pour votre commentaire.
    Je vais apporter quelques éléments de réponses, très généraux forcément... Je vous proposerais de me contacter par mail ou par téléphone (mes coordonnées sont précisées en bas des pages du site et cela nous permettra un échange plus précis et personnel).

    L'entraineur de votre fils lui dit qu'il a tout pour réussir. C'est un très bon point ! Dans le même temps on lui en demande toujours plus. Votre fils est aux portes du sport de haut niveau où la remise en question (et en cause) est permanente. Pour travailler avec des jeunes joueurs de centre de formation (Angers, Nantes), je sais que cette période n'est pas toujours la plus épanouissante... Certaines structures peuvent être tentées de pousser les jeunes dans leurs ressources pour voir jusqu'où ils peuvent aller... C'est des fois "ça passe ou ça casse".

    Alors encore une fois, c'est une très bonne chose si le coach de votre fils lui dit qu'il a tout pour réussir.
    Après, il peut-être bien de s'intéresser sur la notion de fixation d'objectifs personnels (qui sont souvent orientés vers le résultat). La notion de double ou triple projet est importante également car elle permet une prise de recul salutaire pour la perspective et la progression du sportif.
    Il est en effet essentiel (je pense) de se questionner sur la notion de plaisir ressenti...
    Je vous mets quelques liens ci-dessous.

    Je vous répondrai plus précisément avec plaisir si vous me contactez en "privé".
    Cordialement,
    Raphaël HOMAT

    http://www.raphaelhomat.com/2014/11/10/la-fixation-d-objectifs/
    http://www.raphaelhomat.com/2015/02/23/double-ou-triple-projet/

  • #5

    Mohamed (jeudi, 28 janvier 2016 23:56)

    Bonjour, je me suis retrouvé dans vos propos, je suis ce joueur de football qui a dû potentiel et qu'il le démontre à l'entrainement mais qui n'est plus le même en match, qui stresse lorsque le ballon est dans ses pieds et parfois ne lève plus la tête de peur de la perdre. Je suis trop souvent sujet à ses interférences. Pourriez-vous m'aider? Je ne veux pas rester sur cette échec

  • #6

    Raphaël (vendredi, 29 janvier 2016 10:16)

    Bonjour Mohamed,
    nous pouvons échanger en privé si vous le souhaitez. Contactez moi par mail ou via ma page contact. Cela sera plus simple.
    Cordialement,
    Raphaël Homat